Pour bien vivre à Nantes, sans avoir à payer les milliers d’euros de loyer par mois et sans lésiner sur le confort, a chacun ses solutions. Certains optent pour la colocation à Nantes. D’autres penchent davantage pour la sous-location. Ce sont deux contrats très différents. Voici à quel point.

La sous-location : kézako ?

La sous-location est le fait de racheter un bail à un ancien locataire directement. C’est, pour information, une démarche illégale, mais malheureusement répandue en France. Les particuliers y ont trouvé une alternative afin d’échapper à la tension immobilière de Nantes. Grâce au rachat d’un bail en effet, vous pouvez garder le même loyer que l’ancien locataire.

C’est un contrat assez compliqué à gérer. En effet, en cas de problèmes, de réclamations ou demandes, vous ne pouvez pas directement vous adresser aux propriétaires au risque d’être découvert. Vous devez prendre contact avec le locataire qui vous a vendu le bail pour que ce dernier transmette vos doléances. Une procédure qui peut prendre du temps et qui est assez risquée. Malgré toutes ces précautions, le propriétaire risque tout de même de découvrir le poteau rose. Sans compter que l’ancien locataire en question peut disparaitre complètement de la circulation. Vous n’aurez donc plus de recours. Quitte à se lancer dans ce genre de contrat, autant s’adresser à une personne de confiance que l’on connait.

Avec la sous-location, vous n’avez pas de contrat en bonne et due forme. Vous n’avez donc pas de garantie. Le propriétaire peut vous expulser à tout moment. C’est bien trop cher payer pour profiter d’une réduction de loyer. Par ailleurs, les offres se font de plus en plus rares de nos jours. Les particuliers ne sont plus tentés par ce genre d’expérience au risque de devoir être attaqué en justice pour fraude.

Qu’est-ce que la colocation à Nantes ?

La colocation à Nantes quant à elle est un procédé tout ce qu’il y a de plus légal et des plus simples. C’est une alternative assez tendance aujourd’hui pour se trouver un logement à moindre coût. Aussi bien les jeunes étudiants que les couples, voire les trentenaires célibataires peuvent rechercher une colocation à Nantes à partager.

Avec la colocation, vous bénéficiez d’un contrat en bonne et due forme. Mais vous n’aurez pas à payer tout le loyer. Vous allez partager les charges avec d’autres colocataires qui seront solidaires ou non avec le règlement des charges. Tout dépend du type de contrat de bail que vous détenez.

Mais si avec une colocation à Nantes à plusieurs, vous pouvez vous permettre davantage de surface avec le même petit budget, les inconvénients d’une telle démarche ne sont pas à minimiser. Notamment, pour le cas d’un contrat solidaire, vous risquez de devoir prendre en charge la totalité du loyer et des charges dans le cas où les autres colocataires seraient insolvables.

En outre, vous risquez de tomber sur des colocataires peu fréquentable et peu fiable avec qui vous aurez du mal à vous entendre. La colocation sera compliquée. Pour les jeunes couples notamment, le manque d’intimité est le plus dur à gérer. Dans une colocation, les espaces privatifs sont assez rares. Vous n’aurez droit en l’occurrence qu’à votre chambre. Même le réfrigérateur sera à diviser entre chaque colocataire pour que chacun puisse se sentir chez soi. Et pour avoir un peu plus d’intimités, il faudra bien s’organiser avec le reste des habitants de la maison.

Par contre, les annonces de colocation à Nantes pour étudiant ne manquent pas. Certaines agences immobilières se sont même spécialisées en la matière. De quoi vous faciliter la recherche de votre logement.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *